07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

1869, quand Edgar Degas dessinait à Beuzeval-Houlgate

Degas Houlgate Beuzeval_L'Happy mensuel
Web in Pays d'Auge_Offre COVID_L'Happy mensuel

La station balnéaire de Houlgate n’est pas connue pour avoir accueilli des peintres. Pourtant, à l’époque où elle n’était encore que le petit village de Beuzeval, elle fut la terre d’élection de Paul Huet, grand paysagiste romantique et de Léon Belly, orientaliste reconnu. Ce dernier vient en 1840 et vingt ans plus tard, Léon Riesener, par son aura artistique, transforme son moulin de Beuzeval en lieu de cénacle de peintres.

Sachant que la nouvelle ville de bain de mer ne fut construite qu’en 1859, ce n’est pas pour les mondanités que les artistes viennent, mais pour les falaises des Vaches Noires, lieu romantique par excellence au sens pictural du terme.

Edgar Degas (1834 -1917), peintre impressionniste, graveur, sculpteur et photographe vient lui aussi. Il y peint et fait encore moins connu, dessine au pastel pour saisir le paysage sur le motif.

Mais quel fut le facteur déclencheur de sa venue à Houlgate ?

Plusieurs hypothèses s’ouvrent à nous :

  • En 1861, il séjourne au Mesnil Hubert près de l’hippodrome d’Argentan. Il y reviendra souvent. Le Pays d’Auge est déjà pour lui une source d’inspiration.
  • Degas fréquente intimement les Lerolle, il fut même le marieur de Yvonne et Christine Lerolle avec les frères Rouart. En 1869 les Lerolle sont à Houlgate, est-ce sur leur instigation ?
  • En 1869, il s’installe à Villers sur Mer chez Mme André à la Maison Louvet. Ainsi en profite-t-il pour rendre visite à sa famille les NEPVEU-DE-GAS* qui sont propriétaires de la villa la Béthanie, toujours en élévation, près du square ?
  • Il admire les pastels de Riesener qui possède le moulin Denize à Beuzeval. A-t-il voulu comme Berthe Morisot suivre ses conseils artistiques ?

Richard Kendall, Historien d’art anglais et spécialiste de l’œuvre d’Edgar Degas dans son livre « Degas Landscapes », nous dévoile les motivations et les endroits choisis par Degas pour peindre les falaises et les bords de mer. (Cf. annexe « Eté 1869 lieux choisi par Degas »).

Pour Kendall, l’hypothèse la plus probable est que Berthe Morisot, son amie, est à l’origine de l’intérêt de Degas pour le paysage ; au salon de 1865 elle présente son tableau les « Falaises à Houlgate ». Degas est alors convaincu.

En 1869 il fréquente les Morisot à Beuzeval. Il en profite pour exploiter son besoin de solitude et de s’éloigner des traditions mondaines qu’il rejette à ce moment-là. Tout comme les autres amis peintres de Paul Huet il fuit le coup d’État de Napoléon III. Ses confrères se réfugient à Trouville qui se transforme en plage trop mondaine pour lui et préfère le jeune station houlgataise reconnue comme étant un cartel républicain.

Il préfère les jetées désertes, les plages vides pour s’exercer au pastel et à la peinture de paysage, seul, isolé. Il souhaite s’affranchir du regard des autres dans son expérimentation pour représenter des falaises de bord de mer et des marines.

De son séjour naissent 40 pastels. Le pastel qui deviendra au fur et à mesure des années, son médium favori.

* Si le peintre est né sous le patronyme de De Gas, il n’a en réalité fait que reprendre le nom d’origine de sa famille en se faisant appeler Degas. En effet, son grand-père paternel, le banquier Hilaire de Gas, a séparé son nom en deux après avoir quitté la France à la Révolution.

 

Remerciements à Françoise Dutour et Michel Lerossignol.
Guylaine Ernoult-Leloutre
Chargée de la valorisation Patrimoine à l’OTI Normandie Cabourg Pays d’Auge

Retrouvez plus de détails sur les lieux dessinés par Degas à Houlgate et ses alentours en cliquant ici.

Publié en novembre 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust « Faites comme moi, portez le masque ». Un message très largement diffusé dans Cabourg, grâce à de superbes affiches qui mettent en scène Marcel Proust avec une pancarte et une partie du visage...

M. CHAT fait son show à Pont-l’Evêque jusqu’au 15 novembre

M. CHAT fait son show à Pont-l’Evêque jusqu’au 15 novembre

M. CHAT fait son show à Pont-l’Evêque jusqu'au 15 novembre Vous connaissez M. CHAT ? Mais si, vous savez, ce gros matou jaune et son sourire caractéristique. Si vous êtes familier des rues de Paris vous avez certainement déjà dû croiser son regard pétillant au détour...

À Cambremer, les étonnantes œuvres de Véronique Chambeau

À Cambremer, les étonnantes œuvres de Véronique Chambeau

À Cambremer, les étonnantes œuvres en papier mâché de Véronique Chambeau   Vous reconnaitrez son style du premier coup d’œil. Ses sculptures en papier mâché donnent vie à toutes sortes de personnages, d’animaux ou d’objets plus ou moins insolites. Des silhouettes...

À Dives-sur-Mer, le festival RéciDives s’affiche grandeur nature

À Dives-sur-Mer, le festival RéciDives s’affiche grandeur nature

À Dives-sur-Mer, le festival RéciDives s’affiche grandeur natureAu hasard d’une balade à Dives-sur-Mer, levez bien la tête. Vous pourriez être agréablement surpris par des créatures noires et blanches qui ornent des murs en centre-ville. On parle bien ici d’une balade...

On a vu : Les œuvres de Fox In Trouville, le renard ami des femmes

On a vu : Les œuvres de Fox In Trouville, le renard ami des femmes

On a vu : Les œuvres de Fox In Trouville, le renard ami des femmesEn vous baladant, comme moi, dans certaines rues de Trouville, vous aurez probablement l’agréable surprise de découvrir plusieurs œuvres murales. L’essentiel de celles-ci représentent des femmes qui ont...