07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

1869, quand Edgar Degas dessinait à Beuzeval-Houlgate

Degas Houlgate Beuzeval_L'Happy mensuel
Web in Pays d'Auge_Création graphique_L'Happy mensuel

La station balnéaire de Houlgate n’est pas connue pour avoir accueilli des peintres. Pourtant, à l’époque où elle n’était encore que le petit village de Beuzeval, elle fut la terre d’élection de Paul Huet, grand paysagiste romantique et de Léon Belly, orientaliste reconnu. Ce dernier vient en 1840 et vingt ans plus tard, Léon Riesener, par son aura artistique, transforme son moulin de Beuzeval en lieu de cénacle de peintres.

Sachant que la nouvelle ville de bain de mer ne fut construite qu’en 1859, ce n’est pas pour les mondanités que les artistes viennent, mais pour les falaises des Vaches Noires, lieu romantique par excellence au sens pictural du terme.

Edgar Degas (1834 -1917), peintre impressionniste, graveur, sculpteur et photographe vient lui aussi. Il y peint et fait encore moins connu, dessine au pastel pour saisir le paysage sur le motif.

Mais quel fut le facteur déclencheur de sa venue à Houlgate ?

Plusieurs hypothèses s’ouvrent à nous :

  • En 1861, il séjourne au Mesnil Hubert près de l’hippodrome d’Argentan. Il y reviendra souvent. Le Pays d’Auge est déjà pour lui une source d’inspiration.
  • Degas fréquente intimement les Lerolle, il fut même le marieur de Yvonne et Christine Lerolle avec les frères Rouart. En 1869 les Lerolle sont à Houlgate, est-ce sur leur instigation ?
  • En 1869, il s’installe à Villers sur Mer chez Mme André à la Maison Louvet. Ainsi en profite-t-il pour rendre visite à sa famille les NEPVEU-DE-GAS* qui sont propriétaires de la villa la Béthanie, toujours en élévation, près du square ?
  • Il admire les pastels de Riesener qui possède le moulin Denize à Beuzeval. A-t-il voulu comme Berthe Morisot suivre ses conseils artistiques ?

Richard Kendall, Historien d’art anglais et spécialiste de l’œuvre d’Edgar Degas dans son livre « Degas Landscapes », nous dévoile les motivations et les endroits choisis par Degas pour peindre les falaises et les bords de mer. (Cf. annexe « Eté 1869 lieux choisi par Degas »).

Pour Kendall, l’hypothèse la plus probable est que Berthe Morisot, son amie, est à l’origine de l’intérêt de Degas pour le paysage ; au salon de 1865 elle présente son tableau les « Falaises à Houlgate ». Degas est alors convaincu.

En 1869 il fréquente les Morisot à Beuzeval. Il en profite pour exploiter son besoin de solitude et de s’éloigner des traditions mondaines qu’il rejette à ce moment-là. Tout comme les autres amis peintres de Paul Huet il fuit le coup d’État de Napoléon III. Ses confrères se réfugient à Trouville qui se transforme en plage trop mondaine pour lui et préfère le jeune station houlgataise reconnue comme étant un cartel républicain.

Il préfère les jetées désertes, les plages vides pour s’exercer au pastel et à la peinture de paysage, seul, isolé. Il souhaite s’affranchir du regard des autres dans son expérimentation pour représenter des falaises de bord de mer et des marines.

De son séjour naissent 40 pastels. Le pastel qui deviendra au fur et à mesure des années, son médium favori.

* Si le peintre est né sous le patronyme de De Gas, il n’a en réalité fait que reprendre le nom d’origine de sa famille en se faisant appeler Degas. En effet, son grand-père paternel, le banquier Hilaire de Gas, a séparé son nom en deux après avoir quitté la France à la Révolution.

 

Remerciements à Françoise Dutour et Michel Lerossignol.
Guylaine Ernoult-Leloutre
Chargée de la valorisation Patrimoine à l’OTI Normandie Cabourg Pays d’Auge

Retrouvez plus de détails sur les lieux dessinés par Degas à Houlgate et ses alentours en cliquant ici.

Publié en novembre 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Aux origines du phénomène des marées

Aux origines du phénomène des marées

Aux origines du phénomène des maréesComment ça ? Aujourd’hui aussi, il y aura deux marées hautes et deux marées basses ? Alors c’est tous les jours, comme ça ? Eh oui, mon brave monsieur… c’est tous les jours comme ça ! Bon, vous pourriez vous contenter de ce que nous...

Le pain brié, un pain normand ?

Le pain brié, un pain normand ?

Le pain brié, un pain normand ?On lit souvent que le pain brié est originaire de Normandie. En réalité, il aurait été introduit en Normandie au XIVe siècle grâce à Charles-le-Mauvais, agent double de la guerre de 100 ans, tantôt pro-anglais, tantôt pro-roi de France,...

Villers-sur-Mer, centre du monde !

Villers-sur-Mer, centre du monde !

Villers-sur-Mer, centre du monde !Cabourg a choisi de se positionner sur le méridien de l’Amour, officiellement inauguré le 8 juin 2016. L’Office de Tourisme le revendique comme « une œuvre unique au Monde ». Promis, nous reviendrons sur ce concept dans un prochain...

Le calvados, département à l’origine d’appellation mal contrôlée

Le calvados, département à l’origine d’appellation mal contrôlée

Le calvados, département à l’origine d’appellation mal contrôléeSur les 105 départements français, 68 doivent leur nom à un (ou plusieurs) cours d’eau. Sachez également que 12 autres départements tirent leur nom de montagnes et monts. Le relief du Calvados étant aussi...

À Lisieux, l’Écloserie va vous en mettre plein les yeux

À Lisieux, l’Écloserie va vous en mettre plein les yeux

À Lisieux, l’Écloserie va vous en mettre plein les yeux Claudine, plasticienne, et Margot, peintre et auteure de BD, ont ouvert en octobre l’Écloserie en plein cœur de Lisieux, à deux pas de la Médiathèque (36 rue Petite Couture). À l’origine du projet, la recherche...

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust

Depuis son ordinateur, Julien Canavezes redonne vie à Marcel Proust « Faites comme moi, portez le masque ». Un message très largement diffusé dans Cabourg, grâce à de superbes affiches qui mettent en scène Marcel Proust avec une pancarte et une partie du visage...