07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

À Dives-sur-Mer, Charlotte en pince pour l’artichaut

La Route du Cidre_L'Happy mensuel
César primeur Lisieux_L'Happy mensuel

Si on vous dit été, vous pensez forcément soleil, plage, nectarines et tomates. Et pourtant, il y a une autre star de cette saison, c’est l’artichaut. Ni fruit, ni légume, c’est une plante comestible. Pour en savoir plus, nous avons poussé la porte du nouveau primeur rue Paul Canta à Dives-sur-Mer.

Et devinez quel est son nom ? Cœur d’Artichaut ! On ne pouvait pas trouver meilleure adresse. Masquée, mais souriante on le devine, Charlotte a ouvert ce commerce fin mai. À l’intérieur, c’est une véritable palette d’artiste tant les couleurs sur les étals sont omniprésentes et superbes.

Puis s’en suivent les saveurs une fois de retour chez soi. Les variétés de tomates y sont nombreuses, les cerises côtoient les abricots, les concombres font de l’œil aux salades, les échalotes attendent de plonger dans une vinaigrette. Et parmi ce très large choix, les artichauts trônent en bonne place. Il y a des Camus, des Cardinal, des Castel, des Petits Violets… Les variétés ne manquent pas. Tous avec leurs formes et leurs couleurs différentes.

Leur provenance ? La Bretagne bien sûr, terre incontestée de cette plante. Car, comme pour le reste de ses fruits et légumes, Charlotte privilégie les produits normands d’abord, puis des autres régions de France ensuite. La jeune gérante, qui a tenu un blog de cuisine et assuré une chronique culinaire à la radio Phoenix de Caen pendant ses études de gastronomie et tourisme, est incollable sur ses produits.

L’artichaut, elle le connaît bien et le recommande. Outre ses nombreuses vertus nutritionnelles et son faible coût, il est facile à cuisiner. Dix minutes dans un cuit-vapeur suffisent pour le déguster chaud à la crème. Ou le laisser refroidir et l’accompagner d’une vinaigrette. C’est surtout son cœur, tendre et fondant, qui régale les papilles. Par exemple, dans un risotto. Et réserver les feuilles pour un bouillon. « Les gens pensent que c’est difficile à cuisiner » concède Charlotte, pour expliquer sa faible cote auprès des jeunes générations. Il est vrai que l’artichaut a une image rétrograde et séduit plutôt les sexagénaires et plus.

À Dives-sur-Mer, chez Cœur d’Artichaut, la vapeur pourrait bien se renverser. Charlotte s’y attelle, et aucun doute qu’elle aura les bons conseils pour rendre cette plante plus tendance dans l’assiette, comme elle peut l’être dans un bouquet de fleurs.

La citation

Quand on évoque l’artichaut, on ne peut s’empêcher de penser à la citation de Coluche : « Les artichauts c’est un vrai plat de pauvres. C’est le seul plat que, quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé ».

La recette de Charlotte

Caviar d’artichauts – Pour 4 personnes – À la vapeur

  • 3 artichauts Camus
  • 1 petite gousse d’ail
  • ½ cuillérée à café de cumin en poudre
  • 2 à 3 cuillérées à soupe d’huile d’olive
  • ½ citron
  • sel et poivre

Préparez vos artichauts : mélangez le jus du citron avec un peu d’eau. Tourner vos artichauts pour récupérer le fond puis plongez-les immédiatement dans l’eau citronnée afin qu’ils ne noircissent pas.

Coupez-les en quarts puis faites les cuire à la vapeur ou dans de l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’ils soient bien fondants.

Disposez les fonds d’artichauts cuits dans un mixeur, puis mixez-les finement avec l’huile d’olive, le sel, le poivre et le cumin. Rectifiez l’assaisonnement à votre convenance et réservez au frais jusqu’au service.

Publié en août 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Le Comptoir du Bec d’Or… ou le palais des cinq sens !

Le Comptoir du Bec d’Or… ou le palais des cinq sens !

Le Comptoir du Bec d’Or… ou le palais des cinq sens !Franchissez la porte du Comptoir du Bec d’Or, juste à côté d’Orbec, et laissez faire vos cinq sens – sans abuser du toucher, gestes barrières obligent ! Votre ouïe sera directement interpellée, une fois sorti de...

Le retour de la Pecten Maximus… Est-ce que c’est grave docteur ?

Le retour de la Pecten Maximus… Est-ce que c’est grave docteur ?

Le retour de la Pecten Maximus… Est-ce que c’est grave docteur ? L’automne, qui a commencé le 22 septembre cette année, nous réserve, bon an, mal an, son lot de joyeusetés immuables. Cela ne vous a certainement pas échappé : les feuilles – à commencer par celles des...

J’ai goûté pour vous… “La Villa des Arts” à Lisieux

J’ai goûté pour vous… “La Villa des Arts” à Lisieux

J’ai goûté pour vous... le restaurant La Villa des Arts à LisieuxRestaurant La Villa des Arts 2 avenue Victor Hugo 14100 Lisieux 02 31 62 36 72 www.villadesarts.fr   Je m'baladais sur l'avenue… Victor Hugo à Lisieux. Par une belle journée (pluvieuse) d’août, mon...

Je vois la vie en vrac !

Je vois la vie en vrac !

je vois la vie en vrac396 millions de tonnes. C’est la production annuelle de plastiques en 2016 dans le monde selon un rapport du WWF. 40% de ce plastique sont utilisés par l’industrie de l’emballage. Cocorico (ou pas), la France fait partie des champions du monde de...

Mangez des pommes… Et buvez du cidre !

Mangez des pommes… Et buvez du cidre !

Mangez des pommes... Et buvez du cidre !La période qui s’achève (on l’espère) avec la fin de la limite des 100 kilomètres aura impacté une grande partie du tissu économique français, et notamment l’agriculture. En Normandie, autour de Cambremer, « les producteurs de...