07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Cabourg, la Belle Époque dans tous ses éclats

Alors, on la fait cette partie de Trivial Pursuit ? À vous de jeter les dés. 9 ! Vous arrivez sur une case de couleur marron, Art et Littérature. Voici la question : attention, il y a un camembert en jeu. Auteur français né le 10 juillet 1871 – indice supplémentaire, c’était un lundi. En 1907, il se lance à corps perdu dans la Recherche… du temps perdu. Il nous gratifiera du fruit de cette recherche sous la forme de 7 tomes dont le premier est publié en 1913 et le dernier en 1927. Consécration de sa carrière, il se voit décerner le Prix Goncourt en 1919 pour le deuxième tome de son œuvre, « À l’ombre des jeunes filles en fleurs »… Et, dans le rôle des jeunes filles figurent Albertine, Andrée, Rosemonde… qui grenouillent dans la station balnéaire imaginaire de Balbec, inventée par cet auteur, où se déroule, en grande partie, le roman. Ce lieu rappelle la ville de Cabourg, où l’auteur séjourna à de nombreuses reprises, entre 1907 et 1914 pour y soigner son asthme… Comment ça vous ne voyez pas ? Proust ! Marcel Proust ! Bon, ben ce sera pour la prochaine fois le camembert.

Villa du temps retrouvé Cabourg_© Ville de Cabourg_L'Happy mensuel
Web in Pays d'Auge_Création graphique_L'Happy mensuel

Maintenant que j’ai remis l’église au centre du village, et que je vous ai rappelé la corrélation entre Cabourg et Marcel Proust, ou inversement d’ailleurs, j’en viens au fait. Cabourg a toujours été une source d’inspiration dans le domaine culturel. Les autochtones et les touristes vont bénéficier d’une nouvelle offre culturelle, articulée autour de La Villa du Temps retrouvé ! Laissez-moi vous présenter ce somptueux projet.

Le maire de Cabourg le présente en ces termes : « La Villa du Temps retrouvé a l’ambition d’être le musée de l’ensemble d’un territoire. Celui de la Côte Fleurie mais aussi de la Côte de Grâce. Il retracera à travers des prêts d’œuvres l’extraordinaire épopée de la Belle Époque qui transforma considérablement les villages du Pays d’Auge pour en faire des destinations touristiques de renommée internationale. Soutenu par les plus grandes institutions culturelles, cet espace muséal sera l’écrin de notre histoire commune, de notre patrimoine, et de nos destins singuliers. À travers un voyage dans l’œuvre d’À la recherche du temps perdu, l’ambition est de rappeler l’incroyable période d’innovations que fut la Belle Époque. Ce musée-maison est le pari de rendre accessible à tous la culture … »

Vu comme ça, évidemment, on mesure tout du suite l’ampleur du projet.

De son côté, Jérôme Neutres, en sa qualité de Président du Comité Scientifique et Culturel, commissaire général d’exposition de la Villa du Temps retrouvé, met en exergue la finalité de ce projet : « Ce musée sera une machine à remonter le temps, où le visiteur pénétrera dans le décor et l’atmosphère d’une grande maison de Cabourg en 1900, où il croisera Marcel Proust et les personnages d’À la recherche du temps perdu, et des objets, des films, des musiques, des livres de la période de la Belle Époque. On pourra apprendre mais aussi et d’abord flâner, goûter le plaisir nostalgique d’un mode de beauté et de grande créativité ».

Mais alors, que va-t-on trouver, dans cette Villa du Temps retrouvé ?

Cela consistera en une expérience immersive et participative, grâce à une scénographie associant ambiances visuelles, sonores, musicales, numériques et olfactives. Rien que ça !

Ainsi vous traverserez le Pavillon de l’architecture, puis vous franchirez des espaces semi-permanents d’expositions, qui se transformeront perpétuellement au gré des accrochages. Bienvenue ensuite dans une salle immersive, puis dans un salon d’évocation : grâce aux décors, aux meubles, aux objets exposés, ces salons évoqueront les intérieurs et les préoccupations de la classe aisée de la Belle Époque…

Le premier étage sera divisé quant à lui en quatre espaces consacrés à la création et à la présence d’artistes en Normandie.

Vous trouverez également au sein de la Villa du Temps retrouvé des salles d’exposition temporaires. La première, dès l’ouverture sera consacrée à Fantômas. Les différents épisodes de ce héros nous font entrer de plain-pied dans la Belle Époque, son effervescence, son goût pour le sensationnel, ses craintes et ses désirs.

Et pour être tout à fait exhaustif sur l’ampleur de ce projet, voici la Villa du Temps retrouvé en quelques chiffres : 800 m² de surface totale, dont 600 m² d’exposition, 2000 m² de jardins, 1 salon de thé ouvert sur une terrasse (l’occasion d’y déguster une madeleine… de Proust justement), plus de 350 œuvres exposées prêtées par 28 prêteurs publics et privés.

Sachez enfin que l’ouverture est programmée pour le printemps 2021, et que deux journées portes ouvertes sont annoncées pour les 3 et 4 avril.

Alors, on se retrouve sur place, à la Villa du Temps retrouvé ? Le premier arrivé attend l’autre…

Scoops toujours … prêt !

Pour vous rendre à la Villa du Temps retrouvé, vous avez trois solutions :

  • Suivez le regard de Marcel Proust, en statue en pied dans les jardins du Casino de Cabourg. Je vous promets que son œil gauche lorgne, avec concupiscence, dans la direction précise de la Villa du Temps retrouvé. Coquin de sort !
  • N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’Office de Tourisme de Cabourg. Le personnel préposé à l’accueil se fera un plaisir de vous renseigner et de vous guider.
  • Vous vous sentez une âme d’aventurier ? Rendez vous directement sur place, au 15 rue Raymond Poincaré à Cabourg.
Statue Marcel Proust Cabourg_L'Happy mensuel

Publié en mars 2021

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

La French Baguette, made in Trouville-sur-Mer

La French Baguette, made in Trouville-sur-Mer

La French Baguette, made in Trouville-sur-MerFigurez-vous que j’ai rencontré Eva, il y a quelques semaines, à Trouville-sur-Mer : une jeune femme sémillante, la trentaine parfaitement assumée. Elle a pris, il y a environ 3 ans, un virage à 180° en ce qui concerne son...

Pont-l’Évêque : à la une, à la deux, à la trois Cocottes

Pont-l’Évêque : à la une, à la deux, à la trois Cocottes

Pont-l'Évêque : à la une, à la deux, à la trois CocottesCocotte Minute Pchitt… vous connaissant, vous allez vous imaginer que je vais vous présenter une recette culinaire issue d’un grimoire de Mamie Berthe, sortie de derrière les fagots (la recette, pas Mamie...

À Dives-sur-Mer, des bougies en odeur de santé

À Dives-sur-Mer, des bougies en odeur de santé

À Dives-sur-Mer, des bougies en odeur de santéIl y a des rencontres, le plus souvent fortuites, qui ne tardent pas à m’émoustiller. Ma récente rencontre avec Reynald Guyon ne déroge pas à la règle. Je ne vais pas vous raconter l’histoire de cette rencontre par le menu...

De Pékin Express à la Cote Fleurie… pour lutter contre le cancer

De Pékin Express à la Cote Fleurie… pour lutter contre le cancer

Deux aventuriers de Pékin Express sur la Cote Fleurie au profit de la lutte contre le cancerIls constituaient le binôme d’inconnus lors de la 12e saison de Pékin Express diffusée sur M6 en 2019. Depuis, Briac et Fabrice sont devenus inséparables. À tel point qu’ils...

Quatre lycéens de Trouville vont cuisiner sur M6 avec Cyril Lignac

Quatre lycéens de Trouville vont cuisiner sur M6 avec Cyril Lignac

Quatre lycéens de Trouville vont cuisiner sur M6 avec Cyril Lignac De Trouville-sur-Mer aux studios d’M6 il n’y a qu’un pas. Ou plutôt qu’un smartphone. Lundi 11 janvier à 18h40, quatre élèves du lycée Marie-Joseph cuisineront en direct sur M6 avec le célèbre chef...

Flibustiers et marins en herbe : découvrez Honfleur en vous amusant !

Flibustiers et marins en herbe : découvrez Honfleur en vous amusant !

Flibustiers et marins en herbe : découvrez Honfleur en vous amusant ! Le dynamique Office de tourisme d’Honfleur a sorti en 2020 une petite pépite : un parcours énigmatique autour du thème de la flibusterie et des histoires de marins. Armés d’un livret en vente 3€ à...