06 58 47 39 38 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Dives-sur-Mer est fière de ses deux Flambards

Rue des Deux Flambards Dives-sur-Mer_L'Happy mensuel
Web in Pays d'Auge_Création graphique_L'Happy mensuel

C’est insensé cette histoire : qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, et par beau temps aussi, confinement en vigueur ou pas, on les trouve à tous les coins de rue. Non content de ça, elles trônent en bonne place sur les ronds-points, les agoras et les squares. « Elles », se sont les incontournables plaques de rues, le plus souvent à fond bleu pour mettre en valeur la typographie blanche.

De Gaulle, Pasteur, Hugo, les deux Jean – Jaurès et Moulin – ou encore Gambetta sont parmi les personnalités les plus représentées sur ces plaques de rue, en France. Mais, certaines plaques de rue méritent que l’on s’y attarde. Savez-vous par exemple qu’il existe, à Dives-sur-Mer, une plaque de rue qui est une singularité, au sens premier du terme ? La « Rue des deux Flambards » !

Vous avez dit « Flambard » ? Comme c’est bizarre !

… pas si bizarre que ça, en réalité. Ne vous attendez pas à trouver, en vous rendant sur place, deux individus, sorte d’esbroufeurs, en goguette. C’est beaucoup plus subtil que ça. Portez plutôt votre regard vers le bassin de plaisance, et admirez le Saint Rémi et Anne Mathilde. C’est à ce couple d’inséparables que l’on doit ce nom de rue. Et tout ce que vous avez envie de connaitre sur ces vieux gréments est disponible par ici.

Et pour être tout à fait exhaustif sur ce sujet, n’hésitez pas à découvrir la CAPAC (le Comité des Amis du Patrimoine & de l’Animation Côtière). Toutes les activités de cette vénérable association (restauration du patrimoine côtier, sorties en mer, manifestations diverses) sont mises en valeur sur leur site Internet. Partez à la rencontre de La Vigie, La Barone, L’Ber, L’Bib L’Causeux, ou encore La Bigouille, entre autres membres actifs de l’équipage. Avouez que l’évocation de ces sobriquets est une véritable incitation à la découverte ! Et je me plais à penser que leur credo collégial s’inspire d’un refrain de chant de marin « Nos noms doux, on s’en fout, tous ensemble, on met les bouts, bouts, bouts ! »

Suivez le guide !

Ce petit bout de rue s’étire sur quelques dizaines de mètres, longe le bassin de plaisance de Port-Guillaume côté ouest, et il ne manquera pas de vous surprendre. Vous pourrez d’un coup, d’un seul, acheter des friandises, glaces et roudoudous à quatre sous, vous mettre en quête de conseils pour l’aménagement intérieur de votre maison, ou vous fournir en pain viennoiserie et autres articles d’épicerie.

Deux occasions vous seront offertes de vous imprégner de la tendance immobilière locale, sur la vitrine des agences ad hoc. Découvrez également les peintures surprenantes et les créations originales de Séverine Richer, dans sa Galerie de Port Guillaume (tiens, faudra que je vous la présente, Séverine !)

Ne perdons pas de vue que nous sommes sur le port de plaisance : vous pouvez ainsi louer, vendre ou acheter votre bateau de plaisance in situ.

Mieux encore ! La rue des deux flambards accueille le marché hebdomadaire de Port-Guillaume, le lundi matin, une fois le printemps et l’été revenus. Certes, ce marché n’est pas aussi pléthorique que son grand frère du samedi matin sous les halles médiévales et dans le centre-ville, mais il vaut assurément le détour. Une belle occasion de découvrir cet environnement empreint de quiétude, et de faire vivre les producteurs locaux.

Si le Noroit vous pousse vers Dives-sur-Mer, n’hésitez pas à vous rendre « Rue des deux Flambards » : vous aurez ainsi foulé la seule et unique rue qui porte ce nom en France !

Gageons enfin que ce type de singularité ne vaut que s’il est partagé. Et si vous nous faisiez part de noms de rues, de venelles et autres lieux qui ont un nom « singulier » dans votre environnement immédiat. Un moyen assurément ludique de permettre à nos lecteurs de faire des découvertes souvent insoupçonnées. Hisse et oh, matelots !

Rue des Deux Flambards Dives-sur-Mer_©CAPAC Dives-sur-Mer_L'Happy mensuel

Publié en décembre 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Le Havre en images colorisées à la fin du XIXe siècle

Le Havre en images colorisées à la fin du XIXe siècle

Le Havre en images colorisées à la fin du XIXe siècleEn 1905, Detroit Publishing Co publie des images colorisées de plusieurs villes françaises, dont Le Havre. Ces images ont été rachetées par la Bibliothèque du Congrès américain en 1985 et sont aujourd'hui...

Quel est le lien entre Napoléon III, Goering et le Pays d’Auge ?

Quel est le lien entre Napoléon III, Goering et le Pays d’Auge ?

Quel est le lien entre Napoléon III, Goering et le Pays d’Auge ?Le 3 aout 1858 le train de Napoléon III entre en gare de Lisieux, il est environ 16h. Il vient de Paris, ralentira seulement à Conches, Beaumont le Roger, Bernay, Saint-Mards-de-Fresne près d’Orbec. Mais...

Le 29 mars 1967 : lancement du sous-marin Le Redoutable

Le 29 mars 1967 : lancement du sous-marin Le Redoutable

Ce jour-là...29 mars 1967 : lancement du sous-marin Le RedoutableCe jour-là, à Cherbourg, le président de la République Charles de Gaulle assiste au lancement du nouveau fleuron de la marine nationale : le sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Redoutable. Il aura...

Rouen en images colorisées à la fin du XIXe siècle

Rouen en images colorisées à la fin du XIXe siècle

Rouen en images colorisées à la fin du XIXe siècleEn 1905, Detroit Publishing Co publie des images colorisées de plusieurs villes françaises, dont Rouen. Ces images ont été rachetées par la Bibliothèque du Congrès américain en 1985 et sont aujourd'hui disponibles en...

Le 11 février 1931 : Merville devient Merville-Franceville-Plage

Le 11 février 1931 : Merville devient Merville-Franceville-Plage

Ce jour-là...11 février 1931 : Merville devient Merville-Franceville-PlageDrôle de nom que celui de la plus occidentale des stations balnéaires de la Côte Fleurie. Pour elle, tout commence en 1898, soit près de 50 ans après la création des autres stations du littoral...