07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Sur les terrasses c’est désormais « Garçon ! Un café et l’addiction s’il vous plaît »

Un café et l'addiction_L'Happy mensuel
Ba Di La Normandie_L'Happy mensuel

Les écrans sont partout, tout le temps, et tout le monde (ou presque) en conviendra : ce n’est pas une bonne nouvelle.

Selon une étude récente, 1 Français sur 3 est scotché à son smartphone ou à sa tablette, systématiquement, lorsqu’il est à table en train de manger. Pour les 18-34 ans le ratio monte même à 1 sur 2.

Avec des collègues, entre amis ou en famille, pour beaucoup d’entre nous, il est devenu presque impossible de ne pas jouer sur sa tablette ou de ne pas consulter son téléphone en mangeant. C’est évidemment insupportable pour la personne située en face (à moins qu’elle ne soit elle-même fixée à son écran), mais ça n’est pas moins problématique quand on est seul. Les écrans ont remplacé les minutes à contempler béatement le ciel et les oiseaux, les moments de solitude à perdre ses pensées dans le vide.

Je me suis amusé à recueillir les témoignages de 3 personnes attablées, séparément, à une terrasse :

« … si je suis seule en tous les cas c’est sûr, je consulte mon smartphone. Mais même si je suis avec quelqu’un et que j’ai une notification ou un message j’ouvre tout de suite ! »

… « Ça devient une habitude, donc à la limite il n’y a même plus de remarque vis-à-vis de ce comportement … »

« … avec des collègues de travail on peut être 10 à table et, très rapidement, s’apercevoir que 8 personnes sur 10 sont sur leur téléphone ».

« Le paradoxe repose sur le fait que 53 % des sondés estiment que le repas est un moment de partage mais ils n’arrivent pas pour autant à déconnecter, jusque dans l’intimité » constate le docteur William Lowenstein, addictologue, qui préside notamment, depuis janvier 2002, SOS Addictions.

« Quand on voit aujourd’hui des couples, sur leur smartphone en permanence, en train de déjeuner ou de diner, est-ce qu’ils n’ont plus rien à se dire ? Ou est-ce qu’on est dans une addiction, c’est à dire que la personne avec son écran est devenue tellement dépendante de son activité qu’elle ne développe pas ce lien social suffisamment ? »

Et pour garder ce temps d’échange à table, ce médecin recommande très simplement de mettre son téléphone en mode avion et de ne pas poser sa tablette près de son assiette pour éviter toute tentation. Peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais si on essayait ?

Publié en juillet 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Édito : septembre, une rentrée pas comme les autres

Édito : septembre, une rentrée pas comme les autres

Édito : septembre, une rentrée pas comme les autres Le clap de fin a été officiellement mis sur la saison estivale, après un mois de septembre mi pommes, mi poires. Comprenez mi soleil, mi pluie. D’orages, d’optimisme, d’oppression, d’obstination. Bref, c’était un peu...

Édito : bref, c’était l’été 2020…

Édito : bref, c’était l’été 2020…

Édito : bref, c'était l'été 2020.Voilà… la période des grandes vacances estivales touche à sa fin. Retour au bercail et reprise des p’tites habitudes pour tout le monde. Des vacances 2020 aussi amères qu’à la mer. Sur la Côte Fleurie, elle a été littéralement prise...

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille !

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille !

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille ! « L’Happy ? Pfff, vous auriez pu trouver un nom français ! » Hé oui… mais non. Premièrement, parce qu’on fait ce qu’on veut ! Na ! Deuxièmement, parce que cette lutte obsessionnelle contre les anglicismes est une cause...

Foire aux questions

Foire aux questions

Les créateurs de l'Happy mensuel vous disent tout ou presquePour ce premier édito de L’Happy mensuel, on a décidé de répondre aux questions que vous nous avez posées sur les réseaux sociaux, à celles que vous vous êtes certainement posé sans les écrire, et même aux...