07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Édito : septembre, une rentrée pas comme les autres

L'actu de septembre_L'Happy mensuel
Ba Di La Normandie_L'Happy mensuel

Le clap de fin a été officiellement mis sur la saison estivale, après un mois de septembre mi pommes, mi poires. Comprenez mi soleil, mi pluie. D’orages, d’optimisme, d’oppression, d’obstination. Bref, c’était un peu tout ça. Un sacré patchwork que même un artiste n’aurait jamais imaginé.

Décidément, dans le Pays d’Auge et ailleurs, 2020 ne restera pas comme un grand cru. Bien la peine d’en avoir deux milles. Fort heureusement, les amateurs de compétitions sportives ont eu un petit lot de consolation puisque le triathlon de Deauville a été maintenu. Mais quand ce n’est pas le virus qui vient mettre son grain de sable, c’est la météo qui fait des siennes. L’évènement a été relégué en duathlon, la natation n’ayant pu avoir lieu. Touché, mais pas totalement coulé. Et n’allons pas dire que c’est un sort jeté à la mer par leurs voisins de Blonville qui, le même jour, organisaient les 21km Mer, Monts et Marais.

À Lisieux, on a retrouvé un peu de culture et de poésie, grâce à Laurent Voulzy qui s’est arrêté à la basilique Sainte-Thérèse pour deux soirées de concerts. De quoi réchauffer tous ces p’tits c(h)œurs grenadine en reprenant sa collection rock, version acoustique.

Du côté de Merville-Franceville en revanche, on s’est résigné à annuler le festival Cidre et Dragon. Alors que s’il y a bien un évènement où les masqués sont au rendez-vous, c’est celui-ci. Certes plus colorés, imaginaires et fantastiques que ceux que nous voyons actuellement. Fantastique, ce ne n’est malheureusement pas l’adjectif qui résume la foire de Caen. Pourtant, c’est la tête haute que les organisateurs avaient choisi Cuba comme destination. C’était prometteur. Mais pas assez. Alors, comme un cri sans thème, la gratuité de l’entrée a été instaurée pour attirer le public. Bilan mitigé. Comme pour le reste, on se dit que des jours meilleurs finiront par arriver et que le succès des évènements sera de retour. Sans doute pas avant 2021 maintenant.

En attendant de changer d’année, on changera d’heure à la fin du mois. Mois durant lequel on aura vu la vie en rose afin de lutter contre le cancer du sein. Un peu de gaieté pour la bonne cause. Profitons-en.   

Publié en octobre 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Édito : bref, c’était l’été 2020…

Édito : bref, c’était l’été 2020…

Édito : bref, c'était l'été 2020.Voilà… la période des grandes vacances estivales touche à sa fin. Retour au bercail et reprise des p’tites habitudes pour tout le monde. Des vacances 2020 aussi amères qu’à la mer. Sur la Côte Fleurie, elle a été littéralement prise...

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille !

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille !

Édito : Laissez mon « franglais » tranquille ! « L’Happy ? Pfff, vous auriez pu trouver un nom français ! » Hé oui… mais non. Premièrement, parce qu’on fait ce qu’on veut ! Na ! Deuxièmement, parce que cette lutte obsessionnelle contre les anglicismes est une cause...

Édito : « Garçon ! Un café et l’addiction s’il vous plaît »

Édito : « Garçon ! Un café et l’addiction s’il vous plaît »

Sur les terrasses c’est désormais « Garçon ! Un café et l’addiction s'il vous plaît »Les écrans sont partout, tout le temps, et tout le monde (ou presque) en conviendra : ce n’est pas une bonne nouvelle. Selon une étude récente, 1 Français sur 3 est scotché à son...

Foire aux questions

Foire aux questions

Les créateurs de l'Happy mensuel vous disent tout ou presquePour ce premier édito de L’Happy mensuel, on a décidé de répondre aux questions que vous nous avez posées sur les réseaux sociaux, à celles que vous vous êtes certainement posé sans les écrire, et même aux...