06 58 47 39 38 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Koh-Lanta, quelle aventure !

Koh Lanta_L'Happy mensuel

Confinement oblige, j’ai regardé pour la première fois Koh-Lanta. Il était temps au bout de la 23e saison ! Me voilà donc parti pour découvrir cette émission de divertissement populaire qui promet aventure, jeux et survie au cœur des Fidjis, pour cette édition baptisée « L’île des Héros ».

Si j’ai manqué les premiers épisodes, très vite j’ai compris qu’en raison de la période particulière, le montage et la diffusion seraient un peu différents des années précédentes. Pour autant, je ne m’attendais pas à me retrouver devant un remake de Loft Story (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître), cette fois en plein air au milieu de nulle part. Fort heureusement, je n’avais pas enrubanné ma tête d’un bandana de – presque – super héros, tel un supporter aficionado. Et pourtant, sur les réseaux sociaux, force est de constater que les « champions » des précédentes éditions revenus cette saison, ne manquent pas de fans !

Mais revenons au contenu. J’étais tellement impatient de découvrir une multitude de jeux d’aventures, tous plus incroyables les uns que les autres, mettant nos aventuriers à rude épreuve, que je suis resté un peu sur ma faim. Car à défaut des muscles, c’est plutôt les méninges qu’il faut faire travailler dans Koh-Lanta. Des heures d’émissions (et surtout de montage) passées à comploter afin de savoir pour qui voter en vue de l’élimination, ou bien qui a pu trouver un collier d’immunité. Le tout avec une pléiade de coupures pub – et quelques belles engueulades. Après tout, il s’agit d’une émission de divertissement et de télé-réalité.

Pour le coup, le contrat est pleinement rempli et ça fonctionne. Désormais, plus qu’à attendre ce vendredi 5 juin pour connaître le vainqueur de cette ultime saison.

Et me dire qu’enfin, j’aurais vu Koh-Lanta.

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Un film, un souvenir du Pays d’Auge : « Le diable au cœur », 1928

Un film, un souvenir du Pays d’Auge : « Le diable au cœur », 1928

Un film, un souvenir du Pays d’Auge...« Le diable au cœur », Marcel L’Herbier, 1928Sur l'extrait ci-dessus on reconnait l’alignement des maisons du vieux bassin et les marches en contrebas de la lieutenance. Le film a été réalisé par Marcel L’Herbier dont c’était un...

Les racines honfleuraises de « L’Hôtel du Nord » de Marcel Carné

Les racines honfleuraises de « L’Hôtel du Nord » de Marcel Carné

Les racines honfleuraises de « L’Hôtel du Nord » de Marcel CarnéL’authentique Hôtel du Nord est bien à Paris, quai de Jemmapes, près du canal Saint Martin. Il a donné son nom au roman écrit par Eugène Dabit dont les parents tenaient les lieux entre les deux guerres....

« The Empress Ki » : Drame en 51 actes à la sauce coréenne

« The Empress Ki » : Drame en 51 actes à la sauce coréenne

"The Empress Ki" : Drame en 51 actes à la sauce coréenneLa série « The Empress Ki », diffusée sur Netlfix, est peut-être l’archétype du « drama » en l’occurrence coréen (du sud). Tout ce qui peut en faire le succès y est réuni. À la base, un fondement historique avec...