07 49 19 21 49 redac@happy-mensuel.fr
Logo L'Happy mensuel

Sous le Pont des Belges coule la Touques… Mais pourquoi « des Belges » ?

Pont des Belges Deauville-Trouville_©bel-memorial.org_L'Happy mensuel
Web in Pays d'Auge_Création graphique_L'Happy mensuel

Ainsi se nomme le pont qui mène de Deauville à Trouville (ou inversement, on ne voudrait vexer personne !) pour rappeler que ce sont des troupes belges qui ont libéré les deux stations normandes.

Durant le conflit de la seconde guerre mondiale, Londres abritait aussi le gouvernement belge en exil et plusieurs centaines d’hommes ont rejoint l’Angleterre pour y être formés en prévision du Débarquement. Les soldats belges sont intégrés à l’armée britannique tout en gardant une certaine autonomie.

Leur arrivée sur la côte normande a été cependant un peu différée dans la perspective de les réserver pour la libération de leur pays et de leur capitale. Louable attention, mais les soldats rêvaient d’en découdre et c’est en intervenant auprès du gouvernement belge que le futur général Piron est entré dans l’histoire.

Il débarquera en toute fin juillet et c’est à la tête de ce qu’on appellera la « brigade Piron » qu’il jouera un rôle déterminant dans la libération de plusieurs villes côtières : Cabourg, Deauville, Trouville et Honfleur (le 24 août pour ces 3 dernières). Le plus vite qu’il sera possible, il franchira la Seine pour enfin libérer la Belgique et Bruxelles avant de poursuivre vers la Hollande.

Pierre-Louis Mallen, attaché culturel, écrira plus tard comment il a lui-même révélé l’information au maire de Deauville de l’après-guerre, lui suggérant de marquer l’évènement. C’est ainsi que le général belge Piron fut invité à refaire son périple normand et à baptiser le pont !
Ce dont il s’acquitta avec plaisir en compagnie du général Koenig. Si l’on est bien attentif en franchissant la Touques à cet endroit, on trouvera, comme il se doit, une plaque marquant l’évènement et sa commémoration.

Publié en décembre 2020

Suivez-nous !

Nos derniers articles dans la même catégorie

Deauville : du haut de ces belvédères, un siècle vous contemple

Deauville : du haut de ces belvédères, un siècle vous contemple

Deauville : du haut de ces belvédères, un siècle vous contemple Mais qu’est-ce donc que ces deux grandes tours entre les bassins du port de Deauville ? La question est bien légitime et doit en turlupiner plus d’un depuis quelques mois. Alors pour prendre soin de vos...

Madame Bovary est née entre Pont-l’Évêque et Honfleur…

Madame Bovary est née entre Pont-l’Évêque et Honfleur…

Madame Bovary est née entre Pont-l’Évêque et Honfleur… Le raccourci est certes un peu audacieux ; mais soyons plus explicite et lisons Gustave Flaubert lui-même. Il précise dans une de ses lettres « …en janvier 1844 … je suis tombé, comme frappé d’apoplexie, au fond...

Le 31 janvier 1971 : l’hôpital de Lisieux est inauguré

Le 31 janvier 1971 : l’hôpital de Lisieux est inauguré

Ce jour-là...31 janvier 1971 : l’hôpital de Lisieux est inauguré L’hôpital sous sa forme actuelle a été inauguré le 31 janvier 1971 par quelqu’un qui laissera des traces dans l’actualité, peut-être malgré lui, le ministre Robert Boulin. Celui précisément de...

Un lieu, une personnalité : Boulevard Fernand Moureaux à Trouville

Un lieu, une personnalité : Boulevard Fernand Moureaux à Trouville

Un lieu, une personnalité : Boulevard Fernand Moureaux à Trouville-sur-Mer Fernand Moureaux est né le 31 janvier 1863 et mort le 8 octobre 1956, à Paris. Le jeune homme hérite en 1885 de la distillerie familiale à Maison Alfort, alors au bord de la faillite. Pour...

Le 23 décembre 1953 : René Coty devient président de la République

Le 23 décembre 1953 : René Coty devient président de la République

Ce jour-là...23 décembre 1953 : Le Havrais René Coty devient président de la République française En 1953, Vincent Auriol, alors président de la République, annonce qu’il ne se représentera pas à l’issue de son septennat. C’est Joseph Laniel, originaire de Vimoutiers...